Les SCPI ou Société Civiles de Placement Immobilier intéressent de plus en plus de monde, surtout grâce aux rendements importants qu’elles génèrent. En effet, ceux-ci se situent aux alentours des 5%. Pour faire des investissements locatifs dans ce secteur, vous n’avez pas besoin de détenir un capital élevé. De nombreux acquéreurs choisissent de financer leur achat à partir des crédits. Des spécialistes, tels que scpi 8 peuvent vous aider dans vos démarches, pour réussir au mieux votre projet.

Quel type de crédit choisir ?

Il existe deux types de crédit possibles qui permettent d’acheter des parts de SCPI. Le premier est le crédit à la consommation. Celle-ci est utilisée lorsque la valeur de l’achat ne dépasse pas les 75 000 euros. Dans le cas contraire, un crédit immobilier sera nécessaire.

De ce fait, avec les taux avantageux de ces derniers temps, l’acquéreur peut faire un emprunt s’étendant sur 20 ans, puisque les parts de SCPI sont considérés comme des biens immobiliers. Par conséquent, les mensualités resteront raisonnables, tout en bénéficiant des revenus mensuels. Même que si un investisseur décide de débuter l’investissement assez tôt, il pourra profiter de plus de 500 euros mensuels de complément retraite.

Cependant, le crédit à la consommation présente un inconvénient. En effet, le coût de l’emprunt peut être relativement important, ce qui par conséquent, aura des répercussions sur la rentabilité. Pour ne pas être désavantagé, le mieux est d’attendre les promotions effectuées par les organismes de crédit.

Choisir le crédit in fine ou le crédit amortissable ?

S’il s’agit d’un premier investissement locatif, le plus adéquat reste le crédit amortissable. Le crédit in fine est plutôt destiné aux contribuables qui possèdent déjà en leur possession un patrimoine important.

Ainsi, le crédit in fine est très satisfaisant, surtout si l’acquéreur possède un capital initial élevé. Il n’aura alors qu’à payer les intérêts à la banque, afin d’alléger les dépenses mensuelles.